À vos pagaies… sur la rivière Beaudette


Publié le 27 mars 2017

Une quarantaine de personnes ont assisté à la présentation en avant-première du mini-documentaire le vendredi 24 mars en soirée au centre communautaire de Rivière-Beaudette.

©TC Média Steve Sauvé

Une descente de rivière de plus de 20 kilomètres, de Glen Nevis en Ontario à Rivière-Beaudette au Québec, en milieu urbain et en milieu sauvage, c’est ce que propose COBAVERS-VS et la MRC de Vaudreuil-Soulanges, le samedi 22 avril lors de la descente de la rivière Beaudette.

Pour la 3e édition de cette descente, la directrice générale de COBAVERS-VS, Julie Cyr, souhaite voir le nombre de participants atteindre les 200. «La rivière Beaudette est calme, assure Mme Cyr. Il n’est pas nécessaire d’être un expert dans la pagaie pour participer à l’événement. Les frais de participation sont de 10 $ et il y a possibilité de louer une embarcation sur place pour la somme de 20 $.»

L’objectif premier de l’activité est de sensibiliser la population sur le potentiel d’utilisation des rivières tout en faisant vivre aux participants une expérience hors du commun. «La rivière Beaudette est un excellent cours d’eau pour s’initier aux sports de pagaie comme le canot et le kayak. Sa pente est faible et ses rapides sont de niveau très facile. L’activité du 22 avril s’adresse aux personnes de 12 ans et plus, débutants ou experts.»   

Les gens intéressés sont invités à s’inscrire avant le 14 avril sur le www.cobaver-vs.org ou par courriel à dg@cobaver-vs.org ou en communiquant par téléphone au 450-451-0755.

Documentaire

Csur la télé en collaboration avec COBAVER-VS, a profité de l’annonce de la 3e édition de la descente de la rivière Beaudette pour présenter en avant-première le mini-documentaire «Une rivière m’a parlé, la Beaudette». «Nous avons fait le tournage lors des deux premières éditions, explique la productrice Chantal Bédard. Il sera diffusé éventuellement sur les ondes de CogecoTV. C’est un projet collectif avec les citoyens. Plus de 100 personnes ont travaillé sur le mini-documentaire.»