Bye Bye 2016 !

Bye Bye 2016 !

L'année 2016 tire à sa fin.

Nous voilà déjà rendus à notre dernière parution de 2016. Une autre année se termine et nous rappelle qu’il s’est passé beaucoup de choses dans la région au cours des 12 derniers mois.

Loin de moi de faire ici la revue de l’année, mais néanmoins, pourquoi ne pourrait-on pas se rappeler de 2016 à la façon du traditionnel Bye Bye ! ? Pourquoi pas un Bye Bye ! régional ?

Ainsi, dans un premier numéro, on pourrait imaginer une mise en scène comportant un échange de bons mots entre automobilistes et camionneurs pris dans un embouteillage sur le boulevard Mgr-Langlois, en pleine heure de pointe. Un sketch qui mettrait en vedette les humoristes Jean-François Mercier, François Bellefeuille et Mariana Mazza.

L’actualité municipale de Coteau-du-Lac pourrait aussi amener de l’eau au moulin d’un Bye Bye ! régional. On pourrait avoir recours aux personnages des «Pays-d’en-Haut», Séraphin et Donalda, pour incarner les différents échanges entre le maire Guy Jasmin et la conseillère Nathalie Clermont. Je vous laisse à votre imagination pour le casting des autres membres du conseil.

Les deux carrières en exploitation à Valleyfield ont aussi fait l’actualité dans la sphère municipale campivallensienne. Une mise en scène toute indiquée pour inclure les personnages des Pierrafeu, avec M. Lapointe en Fred Caillou…

Quant à l’épave du Kathryn Spirit abandonnée sur la rive du lac Saint-Louis à Beauharnois, je soupçonnerais un metteur en scène comme Serge Denoncourt d’avoir recours à l’histoire du Pirate des Caraïbes avec ses multiples personnages; ou encore ceux de Bob l’éponge pour illustrer ce qu’appréhende la faune aquatique du secteur.

Quoiqu’il en soit, notre revue de l’année 2016 ne prend pas cette tangente humoristique cette année, mais prend assurément une nouvelle mouture que celle habituellement adoptée au début de janvier. En effet, l’édition du journal Saint-François du 28 décembre a été remplacée par un cahier «Revue de l’année 2016» distribué à l’intérieur du Publi-Sac.

Incidemment, nous comptons faire de ce cahier des événements de l’année une nouvelle tradition dans la sphère médiatique régionale. Un produit que tous pourront conserver en archives et consulter à leur guise.