André Lefebvre plaide coupable

André Lefebvre plaide coupable

Le nouvel avocat d'André Lefebvre lui avait dit que sa présence n'était pas nécessaire

Arrêté pour une quatrième fois en quelques mois le jeudi 6 octobre, André Lefebvre a reconnu sa culpabilité à 4 chefs d’accusation, le vendredi 7 octobre au palais de justice de Salaberry-de-Valleyfield. Il devra se soumettre à une évaluation pré-sentencielle et psychologique.

L’homme de 53 ans avait été arrêté la veille, pour bris d’engagement. Bien qu’aucune accusation n’ait été retenue dans ce dossier, André Lefebvre a profité de son passage devant le juge Bertrand Saint-Arnaud pour régler l’ensemble de ses dossiers.

Rappelons que ces accusations n’ont aucun lien avec les activités de collecte de fonds pour lesquelles M. Lefebvre est reconnu dans la région.

Néanmoins, Lefebvre a admis qu’il avait utilisé un faux livret bancaire alors qu’il savait que ce document n’était pas authentique. Il a également reconnu sa culpabilité à une accusation de menace de causer la mort ou des lésions, de bris d’engagement et de méfait.

Sur ce dernier chef, André Lefebvre était accusé d’avoir crevé les pneus de la voiture d’une de ses victimes. Il a toutefois tenté d’expliquer au juge qu’il avait commis son délit pour assurer la sécurité de l’octogénaire qu’il a floué puisqu’il trouvait dangereux que ce dernier utilise son véhicule.

Les procureurs ont convenu à la confection d’un rapport pré-sentenciel combiné à une évaluation psychologique. La prochaine comparution d’André Lefebvre devant le tribunal est prévue le jeudi 26 janvier 2017. À ce moment, les avocats feront leurs représentations sur sentence.

Les conditions de remise en liberté d’André Lefebvre sont appelées à changer prochainement. «Il aura le droit de se trouver à Salaberry-de-Valleyfield, confirme le procureur aux poursuites criminelles et pénales Claude Doire. Toutefois, il devra demeurer 24 heures sur 24 à sa résidence sauf en présence immédiate de quatre personnes déjà établies.