Sections

Rassemblement prévu contre les mesures de contrôle en santé

15 mai, Journée nationale pour l’élimination des mesures de contrôle


Publié le 3 mai 2017

Depuis l’an dernier, la Journée nationale pour l’élimination des mesures de contrôle donne lieu à une manifestation devant l’Hôpital du Suroît.

©TC Média Archives Pierre Langevin

Un rassemblement organisé par le Collectif de défense des droits de la Montérégie se tiendra le 15 mai à 10h30 devant l’Hôpital du Suroît, afin de réclamer la fin des mesures de contrôle en santé.

Ce rassemblement organisé dans le cadre de la Journée nationale pour l’élimination des mesures de contrôle, vise également l’implantation de mesures alternatives aux pratiques de contention et d’isolement dans notre système de santé.

Pour l’occasion, plusieurs groupes revendiqueront l’élimination de ce type de mesures de contrôle pour tous les patients du Québec. Ces mesures sont toujours appliquées abusivement bien qu’elles soient légalement de nature exceptionnelle.

Selon le Collectif, 191 mesures d’isolement et de contention ont été comptabilisées en Montérégie durant l’année 2015-2016 par rapport à 1089 pour 2014-2015, ce qui représente une baisse notoire.

Rappelons que le 15 mai 2015, à la suite d’une entente hors-cours conclue en Cour Supérieure, l’Hôpital du Suroît avait été contraint à payer la somme de 600 000 $ à des patients en santé mentale (jusqu’à 240 patients) qui avaient fait l’objet de mesures d’isolement ou de contention du 11 juin 2005 au 11 juin 2008.

Cette entente hors cour faisait suite à un recours collectif autorisé le 3 mai 2011 au CDDM et une patiente, Lise Brouard, victime de ces pratiques abusives à 8 reprises entre le 6 juillet 2005 et le 21 octobre 2006.