Beauharnois-Salaberry se mobilise pour ses familles

Investissement de près de 1 million $ sur trois ans pour la petite enfance

Eric Tremblay eric.tremblay.a@tc.tc
Publié le 25 novembre 2016

La planification triennale prévoit la mise en place de 25 actions autour de six priorités pour les enfants. Un projet ambitieux pour lequel plus de 900 000 $ sera investit dans la communauté.

©(Photo TC Média - Archives Denis Germain)

Plus qu'ailleurs au Québec, les enfants du Suroît sont en situation de vulnérabilité. Un lourd constat auquel la Table d'actions concertées 0-5 (TAC 0-5) de Beauharnois-Salaberry entend remédier. Un plan triennal de 25 actions avec des investissements de près de 1 million $ a été lancé afin de redonner espoir aux tout-petits.

L'Enquête québécoise sur le développement des enfants à la maternelle réalisée en  2012 a dressé un portrait à partir de cinq données; la santé physique et le bien-être, les compétences sociales, la maturité affective, le développement cognitif et langagier ainsi que les habiletés de communication et connaissances générales.

Pour le Suroît, on notait 35 % de vulnérabilité pour l'un ou l'autre des cinq domaines. En Montérégie, ce taux affichait 24 %, contre 26 % pour l'ensemble du Québec. C'est aussi dans la région où l'on recensait le plus d'enfants en situation précaire dans les cinq domaines combinés.

Les indicateurs de santé dans la région, que ce soit sur le tabagisme et la consommation, et le taux de négligence sont parmi les plus bas au Québec. Mais l'enquête n'a pas pointé les facteurs précis qui plaçaient le Suroît parmi les derniers de classe à ce chapitre.

«Ça nous a shakés, a convenu Philippe Toupin de l'organisme Pour un réseau actif dans nos quartiers.

En 2008, une comparaison avec d'autres territoires avait permis de relever des lacunes chez les jeunes au niveau du langage. Des actions ont été entreprises si bien que des améliorations ont été notées en 2012.

L'Institut de la statistique va procéder à une nouvelle enquête en 2017. Ces données permettront aux différents acteurs jeunesses d'avoir de véritables comparables. On s'attend à une amélioration par rapport au portrait réalisé en 2012.

Philippe Toupin de Pour un réseau actif dans nos quartiers a indiqué avoir été secoué par les révélations de l'Enquête québécoise sur le développement des enfants à la maternelle réalisée en 2012.
(Photo TC Média - E.T.)

Malgré tout, la TAC 0-5 veut s'investir pour les enfants. «On travaille à améliorer les conditions des familles et des enfants 0-5 ans depuis 1998, a dit Lyn Levac du Centre de la petite enfance La Campinoise. On axe nos efforts sur les facteurs de vulnérabilités des familles. »

Au cours de la dernière année, 26 organisations communautaires, institutionnelles, municipales et citoyennes se sont réunis à huit reprises. Une concertation qui a permis d'accoucher de 25 actions autour de six priorités qui seront mises en place d'ici à 2019. «C'Est important pour nous de s'impliquer dans la petite enfance, a reconnu M. Toupin. Ça nous permet de bâtir un lien avec la communauté et c'est par la petite enfance que se construit le futur d'une société. »

Deux bailleurs de fonds, la Direction de la santé publique et Avenir d'enfants, soutiennent le plan triennal avec un investissement de 903 471 $.

Pour le maire de Beauharnois, Claude Haineault, ce n'est pas uniquement à l'école ou aux garderies de s'occuper des enfants. Il s'agit d'un projet de société auquel la municipalité doit s'impliquer activement dans ses politiques. «Historiquement, les Villes ont travaillé d'abord pour les payeurs de taxes, puis pour les personnes âgées, a-t-il dit. Mais les 0-5 ans sont des citoyens au même titre que les autres. »

Priorités de la Table d'actions concertées 0-5 de Beauharnois-Salaberry

Augmenter la capacité de l'enfant à entrer en relation de façon positive avec ses pairs

Améliorer l'expression orale des besoins des enfants

Diminuer le taux de négligence des parents sur le territoire de Beauharnois-Salaberry

Augmenter la fierté des parents

Augmenter le temps de qualité parents-enfants

Augmenter l'implication des parents dans la communauté