Problème de cohabitation entre riverains et plaisanciers

Baie des Brises et Hungry Bay

Mario Pitre mario.pitre@tc.tc Publié le 22 janvier 2016

Riverains et plaisanciers ne sont pas toujours sur la même longueur d'onde lors des journées ensoleillées passées à Baie des Brises et Hungry Bay.

©Photo Tourisme Suroît Marc Loiselle

La popularité des secteurs de Baie des Brises et de Hungry Bay en période estivale entraîne parfois des problèmes de cohabitation entre propriétaires riverains et plaisanciers, qui ont été portés à l'attention des élus de Saint-Stanislas-de-Kostka.

À la suite de nombreuses plaintes de citoyens, un comité de riverains a été mis sur pied auquel se sont joints de nombreux intervenants rattachés au milieu de la navigation.

Selon le directeur général de la municipalité, Maxime Boissonneault, le comité est maintenant formé de 7 membres propriétaires des secteurs riverains du lac Saint-François, de 2 conseillers municipaux, de la mairesse, du directeur général, du contremaître des travaux publics, de l’inspectrice municipale, de 3 représentants de la Sûreté du Québec, d'un représentant de Transport Canada ainsi que de 2 représentants du regroupement des plaisanciers.

Les plaintes portées à l'attention du comité sont nombreuses; présence nombreuses de bateaux de plaisance (parfois jusqu'à 500), absence de contrôle, excès de vitesse sur l'eau, sans compter le stationnement non-conforme de véhicules dans les rues du secteur.

Face à cette situation, le comité a entrepris d'accentuer les démarches de sensibilisation, d'identifier différentes alternatives au niveau légal, afin de faire respecter la zone de baignade, pour une meilleure sécurité des baigneurs, plaisanciers et riverains. «Depuis janvier, nous travaillons de concert avec Transport Canada afin d’offrir les meilleures réponses aux riverains concernant les bouées d’information et de prévention», indique M. Boissonneault.

Assemblée de consultation

Afin de favoriser une meilleure cohabitation entre tout ce beau monde, la municipalité tiendra une assemblée de consultation le lundi 8 février à 19 h au centre socioculturel de l'endroit.

La rencontre permettra aux plaisanciers de donner leur perception et aux représentants de la municipalité et de la Sûreté du Québec de prendre le pouls. On y présentera le code d’éthique de la navigation dans Baie des Brises et Hungry Bay afin de sensibiliser les plaisanciers à ce code. Des informations seront présentées concernant les corridors d’accès et les bouées d’information.

Pour plus d'information, on peut appeler à la municipalité de Saint-Stanislas-de-Kostka au 450 373-8944, poste 204.

En manchette

Forts en flag

Les Cyclones de l'école Edgar-Hébert ont du succès en flag-football. Tant l'équipe masculine que féminine ont décroché le championnat.

Problème de cohabitation entre riverains et plaisanciers

Baie des Brises et Hungry Bay

Mario Pitre mario.pitre@tc.tc Publié le 22 janvier 2016

Riverains et plaisanciers ne sont pas toujours sur la même longueur d'onde lors des journées ensoleillées passées à Baie des Brises et Hungry Bay.

©Photo Tourisme Suroît Marc Loiselle


La popularité des secteurs de Baie des Brises et de Hungry Bay en période estivale entraîne parfois des problèmes de cohabitation entre propriétaires riverains et plaisanciers, qui ont été portés à l'attention des élus de Saint-Stanislas-de-Kostka.

À la suite de nombreuses plaintes de citoyens, un comité de riverains a été mis sur pied auquel se sont joints de nombreux intervenants rattachés au milieu de la navigation.

Selon le directeur général de la municipalité, Maxime Boissonneault, le comité est maintenant formé de 7 membres propriétaires des secteurs riverains du lac Saint-François, de 2 conseillers municipaux, de la mairesse, du directeur général, du contremaître des travaux publics, de l’inspectrice municipale, de 3 représentants de la Sûreté du Québec, d'un représentant de Transport Canada ainsi que de 2 représentants du regroupement des plaisanciers.

Les plaintes portées à l'attention du comité sont nombreuses; présence nombreuses de bateaux de plaisance (parfois jusqu'à 500), absence de contrôle, excès de vitesse sur l'eau, sans compter le stationnement non-conforme de véhicules dans les rues du secteur.

Face à cette situation, le comité a entrepris d'accentuer les démarches de sensibilisation, d'identifier différentes alternatives au niveau légal, afin de faire respecter la zone de baignade, pour une meilleure sécurité des baigneurs, plaisanciers et riverains. «Depuis janvier, nous travaillons de concert avec Transport Canada afin d’offrir les meilleures réponses aux riverains concernant les bouées d’information et de prévention», indique M. Boissonneault.

Assemblée de consultation

Afin de favoriser une meilleure cohabitation entre tout ce beau monde, la municipalité tiendra une assemblée de consultation le lundi 8 février à 19 h au centre socioculturel de l'endroit.

La rencontre permettra aux plaisanciers de donner leur perception et aux représentants de la municipalité et de la Sûreté du Québec de prendre le pouls. On y présentera le code d’éthique de la navigation dans Baie des Brises et Hungry Bay afin de sensibiliser les plaisanciers à ce code. Des informations seront présentées concernant les corridors d’accès et les bouées d’information.

Pour plus d'information, on peut appeler à la municipalité de Saint-Stanislas-de-Kostka au 450 373-8944, poste 204.