Sections

Un entrepreneur aspire au poste de conseiller municipal dans le centre-ville

Martin Lévesque


Publié le 10 août 2017

Martin Lévesque se dit prêt à faire son entrée à l’hôtel de ville. Il brigue le poste de conseiller municipal dans le quartier Robert-Cauchon.

©TC Média Steve Sauvé

Martin Lévesque sollicite le poste de conseiller municipal dans le quartier Robert-Cauchon lors de l’élection municipale du 5 novembre.

Âgé de 42 ans et père de trois enfants, l’entrepreneur souhaite mettre en place des incitatifs afin d’attirer de nouveaux commerçants et de nouveaux résidents dans son district. «J’ai des idées pour que le centre-ville reprenne une certaine vitalité, explique M. Lévesque. Nous pourrions offrir un allégement des taxes aux nouveaux commerçants et aux nouveaux résidents. En ce moment, nous sommes en compétition avec les municipalités voisines.»

Martin Lévesque assure qu’il a la tête pleine de projets lorsqu’il pense au district Robert-Cauchon. «Prenons par exemple le projet des berges dans le parc Sauvé. Ce n’est pas vrai que la somme annoncée est suffisante pour réaliser le tout. Je trouve également déplorable que la Ville souhaite enlever deux terrains de baseball afin de mettre de l’asphalte qui accueillera des remorques à bateau. Nous devrions nous servir de nos installations plutôt que de vouloir les démolir», fait-il savoir.

M. Lévesque a déjà commencé à rencontrer des commerçants et des citoyens afin de se présenter. «Ils me disent que le conseiller en poste à fait son temps, relate le candidat. Que la Ville a besoin de sang neuf, d’une nouvelle vision.»

S’il y a un dossier qui a fait couler beaucoup d’encre, c’est celui du déménagement du marché public. La Ville souhaite le déménager dans l’ancien poste de police. «Même si le conseil envisage de le déménager dans le quartier que je me présente, je ne serai jamais d’accord à le déménager afin de faire place à des condos, martèle Martin Lévesque. Dans l’ancien poste de police, je crois que l’aménagement d’un centre de jour, une place pour les artistes de la région ou quelque chose à saveur communautaire pourrait voir le jour.»

S’il y a un bâtiment que Martin Lévesque songerait à démolir, c’est le bureau de poste Canada, situé sur la rue Victoria. «Il cache toute la vue, déplore M. Lévesque. Nous pourrions y aménager une place pouvant accueillir des petits festivals en plein cœur du centre-ville.»   

Bien qu’il ne s’avance pas à faire des promesses électorales, le candidat Lévesque aimerait interdire les poids lourds de 53 pieds sur la rue Victoria. «Un accident est survenu récemment à l’angle du chemin Larocque et de la rue Victoria. Ce genre de camion devrait être interdit sur la rue Victoria. Le centre-ville n’est pas un transit.»