Guy Leclair souhaite terminer sa carrière en politique municipale

Tentera-t-il sa chance lors de la prochaine élection?

Steve Sauvé steve.sauve@tc.tc Publié le 26 janvier 2016

Malgré plusieurs rumeurs, Guy Leclair assure que sa décision de se présenter comme candidat à la mairie de Salaberry-de-Valleyfield, lors de la prochaine élection municipale n’est pas encore prise.

©Photo: archives

Le député de Beauharnois, Guy Leclair, ne peut répondre de façon négative lorsqu’on lui demande s’il est intéressé à tenter sa chance pour le poste de maire de Salaberry-de-Valleyfield lors de la prochaine élection municipale qui aura lieu le 5 novembre 2017.

Le nom de M. Leclair circule régulièrement lorsque l’on parle du prochain scrutin municipal. La rumeur est également venue aux oreilles du principal intéressé. D’ailleurs, selon certaines sources, Denis Lapointe ne susciterait pas d’autre mandat, lui qui occupe le poste de premier magistrat depuis plus de 20 ans.

Même si le prochain scrutin est encore loin, avant de faire le saut en politique municipale, le député de Beauharnois devra s’accorder une période de réflexion, chose qu’il dit ne pas avoir le temps en ce moment. «Oui j’ai aussi entendu la rumeur que Denis Lapointe se retirera de la politique à la fin de son mandat. Mais, le maire n’a rien confirmé actuellement, informe M. Leclair. Je trouve flatteur que mon nom comme successeur circule, mais j’ai tellement de travail que je n’ai même pas eu le temps de m’asseoir pour réfléchir sur cette option.»  

Ce ne serait pas les premières pas de Guy Leclair en politique municipale puisqu’il a jadis été conseiller municipal à Salaberry-de-Valleyfield. «J’ai remporté une élection partielle en 2007. Toutefois, huit mois après ma victoire, le Parti québécois m’a approché pour connaître mon intérêt à briguer l’investiture du parti pour la circonscription de Beauharnois», souligne Guy Leclair.

M. Leclair assure d’être un homme intègre et un point semble le retenir pour faire le saut. Comme la date de l’élection municipale est avant celle provinciale, il devrait quitter ses fonctions de député avant terme. «Je ne dis pas non, mais lorsque je prends un engagement je le respecte. Les dates des élections entreraient visiblement en conflit. Ce que je peux dire sans me tromper, je souhaite réellement terminer ma carrière en politique municipale. J’aimerais redonner à la population de Salaberry-de-Valleyfield», termine le député de Beauharnois. 

Notons en terminant que le maire de Salaberry-de-Valleyfield, Denis Lapointe, n’a pas encore fait de déclaration publique sur son avenir.

En manchette

Les bénévoles de la Popote Roulante honorés

L'équipe de bénévoles de la Popote Roulante de Salaberry-de-Valleyfield a reçu le Prix Don Quichotte 2016, attribué par l'organisme Café Agora, jeudi dernier, à l'édifice Jean-H.-Besner du parc Delpha-Sauvé.

Guy Leclair souhaite terminer sa carrière en politique municipale

Tentera-t-il sa chance lors de la prochaine élection?

Steve Sauvé steve.sauve@tc.tc Publié le 26 janvier 2016

Malgré plusieurs rumeurs, Guy Leclair assure que sa décision de se présenter comme candidat à la mairie de Salaberry-de-Valleyfield, lors de la prochaine élection municipale n’est pas encore prise.

©Photo: archives


Le député de Beauharnois, Guy Leclair, ne peut répondre de façon négative lorsqu’on lui demande s’il est intéressé à tenter sa chance pour le poste de maire de Salaberry-de-Valleyfield lors de la prochaine élection municipale qui aura lieu le 5 novembre 2017.

Le nom de M. Leclair circule régulièrement lorsque l’on parle du prochain scrutin municipal. La rumeur est également venue aux oreilles du principal intéressé. D’ailleurs, selon certaines sources, Denis Lapointe ne susciterait pas d’autre mandat, lui qui occupe le poste de premier magistrat depuis plus de 20 ans.

Même si le prochain scrutin est encore loin, avant de faire le saut en politique municipale, le député de Beauharnois devra s’accorder une période de réflexion, chose qu’il dit ne pas avoir le temps en ce moment. «Oui j’ai aussi entendu la rumeur que Denis Lapointe se retirera de la politique à la fin de son mandat. Mais, le maire n’a rien confirmé actuellement, informe M. Leclair. Je trouve flatteur que mon nom comme successeur circule, mais j’ai tellement de travail que je n’ai même pas eu le temps de m’asseoir pour réfléchir sur cette option.»  

Ce ne serait pas les premières pas de Guy Leclair en politique municipale puisqu’il a jadis été conseiller municipal à Salaberry-de-Valleyfield. «J’ai remporté une élection partielle en 2007. Toutefois, huit mois après ma victoire, le Parti québécois m’a approché pour connaître mon intérêt à briguer l’investiture du parti pour la circonscription de Beauharnois», souligne Guy Leclair.

M. Leclair assure d’être un homme intègre et un point semble le retenir pour faire le saut. Comme la date de l’élection municipale est avant celle provinciale, il devrait quitter ses fonctions de député avant terme. «Je ne dis pas non, mais lorsque je prends un engagement je le respecte. Les dates des élections entreraient visiblement en conflit. Ce que je peux dire sans me tromper, je souhaite réellement terminer ma carrière en politique municipale. J’aimerais redonner à la population de Salaberry-de-Valleyfield», termine le député de Beauharnois. 

Notons en terminant que le maire de Salaberry-de-Valleyfield, Denis Lapointe, n’a pas encore fait de déclaration publique sur son avenir.