Guy Leclair invite la population à écrire au ministre

Circulation lourde sur le boul. Mgr Langlois

Mario Pitre mario.pitre@tc.tc Publié le 9 octobre 2015

Le député Guy Leclair s'inquiète de la dégradation de la chaussée du boul. Mgr-Langlois causée par le trafic lourd.

©TC Média Gracieuseté

Exaspéré par l’inaction du ministère des Transports dans le dossier de la circulation de camions lourds sur le boulevard Mgr-Langlois, le député de Beauharnois, Guy Leclair, invite les citoyens à faire pression auprès du ministre des Transports par son entremise.

Nous avons été suffisamment patients, ce dossier est important pour nos concitoyens, maintenant il faut qu’on nous écoute et qu’on agisse.

-Guy Leclair, député de Beauharnois

«On ne semble pas nous prendre au sérieux, alors il faudra démontrer que nous le sommes», affirme le député concernant la problématique qui sévit depuis le parachèvement de l'autoroute 30.

Guy Leclair estime que le problème n’est pas au niveau de la direction régionale du MTQ, mais au cabinet du ministre Robert Poëti. Pour accentuer la pression, il   incite les  citoyens  à  lui faire parvenir des messages adressés au ministre Poëti à l'adresse guy.leclair-beau@assnat.qc.ca, pour dénoncer la situation.

Il rappelle que, depuis la rencontre citoyenne organisée à ce sujet, il a transmis par écrit au ministre, à au moins trois reprises, des solutions au problème.

«À chaque fois, on refuse de prendre position en attendant les conclusions d’une étude qui confirmerait l’augmentation du trafic de camions lourds. Seul le dépôt d’un rapport préliminaire est prévu début novembre et les conclusions finales de cette étude seront remises à plus loin encore. Ces délais deviennent déraisonnables et une façon de justifier l’inaction la plus complète du gouvernement dans ce dossier», dit-il.

Le député constate la détérioration avancée du boulevard à certains endroits, où «certains nids-de-poule risquent de provoquer des bris ou même des accidents.»

Guy Leclair assure les citoyens de son appui inconditionnel dans ce dossier. «Je ne lâcherai prise que lorsque nous aurons eu gain de cause», conclut-il.

Guy Leclair invite la population à écrire au ministre

Circulation lourde sur le boul. Mgr Langlois

Mario Pitre mario.pitre@tc.tc Publié le 9 octobre 2015

Le député Guy Leclair s'inquiète de la dégradation de la chaussée du boul. Mgr-Langlois causée par le trafic lourd.

©TC Média Gracieuseté


Exaspéré par l’inaction du ministère des Transports dans le dossier de la circulation de camions lourds sur le boulevard Mgr-Langlois, le député de Beauharnois, Guy Leclair, invite les citoyens à faire pression auprès du ministre des Transports par son entremise.

Nous avons été suffisamment patients, ce dossier est important pour nos concitoyens, maintenant il faut qu’on nous écoute et qu’on agisse.

-Guy Leclair, député de Beauharnois

«On ne semble pas nous prendre au sérieux, alors il faudra démontrer que nous le sommes», affirme le député concernant la problématique qui sévit depuis le parachèvement de l'autoroute 30.

Guy Leclair estime que le problème n’est pas au niveau de la direction régionale du MTQ, mais au cabinet du ministre Robert Poëti. Pour accentuer la pression, il   incite les  citoyens  à  lui faire parvenir des messages adressés au ministre Poëti à l'adresse guy.leclair-beau@assnat.qc.ca, pour dénoncer la situation.

Il rappelle que, depuis la rencontre citoyenne organisée à ce sujet, il a transmis par écrit au ministre, à au moins trois reprises, des solutions au problème.

«À chaque fois, on refuse de prendre position en attendant les conclusions d’une étude qui confirmerait l’augmentation du trafic de camions lourds. Seul le dépôt d’un rapport préliminaire est prévu début novembre et les conclusions finales de cette étude seront remises à plus loin encore. Ces délais deviennent déraisonnables et une façon de justifier l’inaction la plus complète du gouvernement dans ce dossier», dit-il.

Le député constate la détérioration avancée du boulevard à certains endroits, où «certains nids-de-poule risquent de provoquer des bris ou même des accidents.»

Guy Leclair assure les citoyens de son appui inconditionnel dans ce dossier. «Je ne lâcherai prise que lorsque nous aurons eu gain de cause», conclut-il.