Les offres gouvernementales comme des dollars sans valeur

Des représentations de Couillard, Barrette et Coiteux en ont fait la distribution mardi à Valleyfield

Eric Tremblay eric.tremblay.a@tc.tc Publié le 14 octobre 2015

Le STTRS-CSN, par l'entremise de représentations de Gaétan Barrette, Martin Coiteux et Philippe Couillard, distribuait des dollars sans valeur mardi à Valleyfield qui symbolisaient les offres patronales.

©(Photo TC Média - E.T.)

Des représentations du premier ministre du Québec, du ministre de la Santé et du président du Conseil du trésor distribuaient des Coiteux dollars mardi à Valleyfield. Des billets marqués d'un zéro par lesquels le Syndicat des travailleuses et travailleurs du réseau de la santé affilié à la CSN dénoncent le gel salarial proposé par le gouvernement.

Dans les cinq prochaines années, si l'on tient compte de l'inflation, nous perdons 7 % de notre pouvoir d'achat. C'est négatif pour nous personnellement, mais c'est aussi néfaste pour l'économie de toute la Montérégie.

Stéphanie Bougie

«Imaginez si votre employeur vous donnait de la monnaie qui ne vaut tout simplement rien, a imagé Stéphanie Bougie, présidente du STTRS-CSN. Nous distribuons des Coiteux dollars afin d'illustrer ce que souhaite nous imposer le gouvernement. »

Mardi, des employés du Centre intégré de santé et services sociaux de la Montérégie Ouest ont sillonné la Ville afin de distribuer ces fameux billets. Affublés de têtes géantes représentants Philippe Couillard, Gaétan Barrette et Martin Coiteux attiraient l'attention.

«La plupart des gens, même les policiers, viennent nous voir et sourit, a dit le faux premier ministre. On souhaite se promener le plus possible aujourd'hui [mardi].»

Si l'activité de sensibilisation se déroulait bien cette journée-là, ce n'est pas toujours le cas. La représentation de Martin Coiteux a vu ses lunettes briser lors d'une manifestation. C'est pire pour Gaétan Barrette. «Les gens le frappent avec un bâton. On dirait que ça leur fait du bien», a dit la dame sous la tête abimée du ministre de la Santé.

Les propositions patronales déposées par le président du Conseil du trésor, Martin Coiteux, suggèrent un gel salarial de deux ans aux travailleurs du secteur public. On propose ensuite des augmentations de 1 % pour les trois années suivantes.

En manchette

Les offres gouvernementales comme des dollars sans valeur

Des représentations de Couillard, Barrette et Coiteux en ont fait la distribution mardi à Valleyfield

Eric Tremblay eric.tremblay.a@tc.tc Publié le 14 octobre 2015

Le STTRS-CSN, par l'entremise de représentations de Gaétan Barrette, Martin Coiteux et Philippe Couillard, distribuait des dollars sans valeur mardi à Valleyfield qui symbolisaient les offres patronales.

©(Photo TC Média - E.T.)


Des représentations du premier ministre du Québec, du ministre de la Santé et du président du Conseil du trésor distribuaient des Coiteux dollars mardi à Valleyfield. Des billets marqués d'un zéro par lesquels le Syndicat des travailleuses et travailleurs du réseau de la santé affilié à la CSN dénoncent le gel salarial proposé par le gouvernement.

Dans les cinq prochaines années, si l'on tient compte de l'inflation, nous perdons 7 % de notre pouvoir d'achat. C'est négatif pour nous personnellement, mais c'est aussi néfaste pour l'économie de toute la Montérégie.

Stéphanie Bougie

«Imaginez si votre employeur vous donnait de la monnaie qui ne vaut tout simplement rien, a imagé Stéphanie Bougie, présidente du STTRS-CSN. Nous distribuons des Coiteux dollars afin d'illustrer ce que souhaite nous imposer le gouvernement. »

Mardi, des employés du Centre intégré de santé et services sociaux de la Montérégie Ouest ont sillonné la Ville afin de distribuer ces fameux billets. Affublés de têtes géantes représentants Philippe Couillard, Gaétan Barrette et Martin Coiteux attiraient l'attention.

«La plupart des gens, même les policiers, viennent nous voir et sourit, a dit le faux premier ministre. On souhaite se promener le plus possible aujourd'hui [mardi].»

Si l'activité de sensibilisation se déroulait bien cette journée-là, ce n'est pas toujours le cas. La représentation de Martin Coiteux a vu ses lunettes briser lors d'une manifestation. C'est pire pour Gaétan Barrette. «Les gens le frappent avec un bâton. On dirait que ça leur fait du bien», a dit la dame sous la tête abimée du ministre de la Santé.

Les propositions patronales déposées par le président du Conseil du trésor, Martin Coiteux, suggèrent un gel salarial de deux ans aux travailleurs du secteur public. On propose ensuite des augmentations de 1 % pour les trois années suivantes.