Un nouveau président à la Fondation de l'Hôpital du Suroît

Daniel Grenier daniel.grenier@tc.tc Publié le 11 février 2016

Le nouveau président de la Fondation de l'Hôpital du Suroît, Hugo Desrosiers (à droite), succède à Gilles Marois qui a occupé ce poste durant plusieurs années.

©(Photo: Fondation de l'Hôpital du Suroît)

Hugo Desrosiers assume dorénavant la présidence de la Fondation de l'Hôpital du Suroît de Salaberry-de-Valleyfield.

Il succède ainsi à Gilles Marois qui avait quitté ses fonctions en octobre dernier après avoir présidé l'organisme pendant près de dix ans.

M. Desrosiers fait partie du conseil d'administration de la Fondation depuis 2014. Dans la vie de tous les jours, il est le directeur de la Banque Nationale de Salaberry-de-Valleyfield depuis quatre ans.

En plus de participer au développement de la Fondation de l'Hôpital du Suroît, il aura pour mandat de revoir, avec les administrateurs, les pratiques de gouvernance de l'organisme et de les actualiser.

«Je suis heureux de m'investir et de contribuer au succès de la Fondation. Avec une équipe dynamique et un conseil d'administration engagé, je suis convaincu que la Fondation poursuivra son rôle de leader afin que la population de notre région ait accès aux meilleurs soins de santé», affirme Hugo Desrosiers.

Pour sa part, la directrice générale par intérim de la Fondation, Véronique Lalande, s'est dite ravie de voir un jeune professionnel s'impliquer à si grande échelle. «Son dynamisme et son attachement pour la cause seront des atouts importants», dit-elle.

Par ailleurs, Mme Lalande a tenu à souligner l'implication de Gilles Marois au sein de la Fondation de l'hôpital qui s'est échelonnée durant plus d'une décennie.

«Me Gilles Marois a investi temps et énergie dans une mission qui lui tenait réellement à cœur. Récemment, il a contribué à la réussite de la 4e campagne majeure de la Fondation, une campagne historique qui a permis de recueillir 4 millions $. En plus de siéger sur le conseil d'administration, il a participé avec brio à l'évolution de nos deux événements majeurs, soit le tournoi de golf et le Défi Vélo», de conclure Véronique Lalande.

 

En manchette

Mesdames et messieurs…

Gentlemen, start your engine ou en français, messieurs, démarrez vos engins… Cette expression bien connue dans le monde des sports motorisés ne tient plus la route, ni les plans d'eau.

Un nouveau président à la Fondation de l'Hôpital du Suroît

Daniel Grenier daniel.grenier@tc.tc Publié le 11 février 2016

Le nouveau président de la Fondation de l'Hôpital du Suroît, Hugo Desrosiers (à droite), succède à Gilles Marois qui a occupé ce poste durant plusieurs années.

©(Photo: Fondation de l'Hôpital du Suroît)


Hugo Desrosiers assume dorénavant la présidence de la Fondation de l'Hôpital du Suroît de Salaberry-de-Valleyfield.

Il succède ainsi à Gilles Marois qui avait quitté ses fonctions en octobre dernier après avoir présidé l'organisme pendant près de dix ans.

M. Desrosiers fait partie du conseil d'administration de la Fondation depuis 2014. Dans la vie de tous les jours, il est le directeur de la Banque Nationale de Salaberry-de-Valleyfield depuis quatre ans.

En plus de participer au développement de la Fondation de l'Hôpital du Suroît, il aura pour mandat de revoir, avec les administrateurs, les pratiques de gouvernance de l'organisme et de les actualiser.

«Je suis heureux de m'investir et de contribuer au succès de la Fondation. Avec une équipe dynamique et un conseil d'administration engagé, je suis convaincu que la Fondation poursuivra son rôle de leader afin que la population de notre région ait accès aux meilleurs soins de santé», affirme Hugo Desrosiers.

Pour sa part, la directrice générale par intérim de la Fondation, Véronique Lalande, s'est dite ravie de voir un jeune professionnel s'impliquer à si grande échelle. «Son dynamisme et son attachement pour la cause seront des atouts importants», dit-elle.

Par ailleurs, Mme Lalande a tenu à souligner l'implication de Gilles Marois au sein de la Fondation de l'hôpital qui s'est échelonnée durant plus d'une décennie.

«Me Gilles Marois a investi temps et énergie dans une mission qui lui tenait réellement à cœur. Récemment, il a contribué à la réussite de la 4e campagne majeure de la Fondation, une campagne historique qui a permis de recueillir 4 millions $. En plus de siéger sur le conseil d'administration, il a participé avec brio à l'évolution de nos deux événements majeurs, soit le tournoi de golf et le Défi Vélo», de conclure Véronique Lalande.