La persévérance scolaire au cœur de huit commerces de la région

Les Journées de la persévérance scolaire du 15 au 19 février

Publié le 28 janvier 2016

Les encouragements à la persévérance scolaire sont distribués à chaque année dans Beauharnois-Salaberry.

©TC Média archives

Pour une 5e année consécutive, les Organismes Partenaires en Réussite Éducative et Sociale (OPERES) se mobilisent afin de promouvoir à l’échelle du territoire de la MRC les Journées de la persévérance scolaire, du 15 au 19 février.

Ainsi, pendant une période de 4 heures (10 h à 14 h) le samedi13 février, plusieurs bénévoles provenant des organismes membres d’OPERES seront présents sur le terrain afin de sensibiliser la population (parents, employeurs, adolescents et enfants d’âge primaire) à l’importance de la persévérance scolaire.

8 commerces participants

Pour l'occasion, de nombreux bénévoles formés d’élus, de commissaires scolaires, de membres de directions d’écoles, d’organismes publics et parapublics et d’élèves se relaieront sur les lieux de 8 entreprises commerciales participantes sur l'ensemble du territoire de la MRC de Beauharnois-Salaberry.

À Salaberry-de-Valleyfield, on parle du IGA-Extra Famille Lacas, du Métro, du Maxi, du Super C, du Wal-Mart et du Canadian Tire. À Beauharnois on parle du marché IGA tout comme à Sainte-Martine.

Un enjeu social et économique d’importance

La persévérance scolaire représente un enjeu social et économique d’importance dans la région. À preuve, un récent rapport du ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport du Québec démontre que 25 % des jeunes Québécois ne complètent pas leurs études secondaires avant l’âge de 20 ans.

Les études le démontrent, une personne qui possède un diplôme en poche se distingue à plusieurs égards. Celle-ci adopte non seulement un mode de vie sain, mais possède une meilleure espérance de vie, atteint plus aisément ses objectifs personnels et professionnels, et elle est plus susceptible de s’engager dans sa communauté, dispose d’un revenu supérieur et est moins vulnérable aux problèmes personnels. (S.S)

En manchette

Mesdames et messieurs…

Gentlemen, start your engine ou en français, messieurs, démarrez vos engins… Cette expression bien connue dans le monde des sports motorisés ne tient plus la route, ni les plans d'eau.

La persévérance scolaire au cœur de huit commerces de la région

Les Journées de la persévérance scolaire du 15 au 19 février

Publié le 28 janvier 2016

Les encouragements à la persévérance scolaire sont distribués à chaque année dans Beauharnois-Salaberry.

©TC Média archives


Pour une 5e année consécutive, les Organismes Partenaires en Réussite Éducative et Sociale (OPERES) se mobilisent afin de promouvoir à l’échelle du territoire de la MRC les Journées de la persévérance scolaire, du 15 au 19 février.

Ainsi, pendant une période de 4 heures (10 h à 14 h) le samedi13 février, plusieurs bénévoles provenant des organismes membres d’OPERES seront présents sur le terrain afin de sensibiliser la population (parents, employeurs, adolescents et enfants d’âge primaire) à l’importance de la persévérance scolaire.

8 commerces participants

Pour l'occasion, de nombreux bénévoles formés d’élus, de commissaires scolaires, de membres de directions d’écoles, d’organismes publics et parapublics et d’élèves se relaieront sur les lieux de 8 entreprises commerciales participantes sur l'ensemble du territoire de la MRC de Beauharnois-Salaberry.

À Salaberry-de-Valleyfield, on parle du IGA-Extra Famille Lacas, du Métro, du Maxi, du Super C, du Wal-Mart et du Canadian Tire. À Beauharnois on parle du marché IGA tout comme à Sainte-Martine.

Un enjeu social et économique d’importance

La persévérance scolaire représente un enjeu social et économique d’importance dans la région. À preuve, un récent rapport du ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport du Québec démontre que 25 % des jeunes Québécois ne complètent pas leurs études secondaires avant l’âge de 20 ans.

Les études le démontrent, une personne qui possède un diplôme en poche se distingue à plusieurs égards. Celle-ci adopte non seulement un mode de vie sain, mais possède une meilleure espérance de vie, atteint plus aisément ses objectifs personnels et professionnels, et elle est plus susceptible de s’engager dans sa communauté, dispose d’un revenu supérieur et est moins vulnérable aux problèmes personnels. (S.S)