L'hiver s'installe ... lentement

Pêche blanche et glissades d'ici une semaine

Denis Bourbonnais denis.bourbonnais@tc.tc Publié le 22 janvier 2016

L'enneigement de la montagne du parc Delpha-Sauvé avec les canons de la firme «Sno Innovation» a commencé mercredi.

©(Photo: TC Média - Pierre Langevin)

L'hiver se pointe lentement et sûrement mais il faudra patienter encore une semaine avant de profiter de toutes les activités extérieures à Salaberry-de-Valleyfield.

Il faut laisser reposer la neige qui a été soufflée de 24 à 40 heures avant de damer la montagne. Ça donne comme le crémage sur un gâteau.

Claudia Meloche, du Service récréatif et communautaire de la Ville

C'est avec plusieurs semaines de retard que les fervents de la pêche blanche devraient pouvoir tendre la ligne et ce, possiblement aux alentours du 27 janvier. Il s'agirait de l'ouverture la plus tardive du Village des pêcheurs depuis belle lurette.

La pêche blanche devait  se mettre en branle ce week-end  et mercredi, on prévoyait que les premières cabanes allaient trouver pignon sur glace au cours de la journée de dimanche. Toutefois, il a été décidé finalement d'attendre quelques jours supplémentaires avant d'ouvrir l'entrée de la rue Santoire.

Selon le président du Village des pêcheurs, Alain Séguin, la surface glacée aurait une épaisseur suffisante pour supporter le poids des cabanes sur le site même dans les prochains jours, sauf que ce n'est pas le cas à différents endroits sur la baie.

«La glace a plus de 10 pouces au Village et avec les froids anticipés de -20 degrés dans les prochaines nuits, ça regarde très bien. Il y a peu de neige sur la baie et la couche de glace gèle plus rapidement. La glace épaissit de ½ à ¾ de pouce par jour avec de tels froids», de souligner le président du Village des pêcheurs.

«Il reste qu'à certaines place sur la baie, la glace n'a que 5 à 6 pouces. Il faut s'assurer que la baie soit sécuritaire avant d'ouvrir», a spécifié M. Séguin, jeudi en fin d'après-midi.

Les patineurs ont été un peu plus choyés et l'anneau de glace du parc Salaberry est praticable depuis plus d'une semaine. «Durant la journée de samedi (16 janvier) seulement, quelque 920 patineurs se sont présentés au parc Salaberry», estime Claudia Meloche, du Service récréatif et communautaire de la Ville.

Parmi les 14 patinoires entretenues par les employés municipaux, 11 pouvaient accueillir les hockeyeurs et patineurs jeudi. Les bénévoles sont à pied-d'œuvre aux patinoires des parcs Horace-Viau et des Eperviers, qui offrent des conditions acceptables.

Quant aux glissades qui doivent être aménagées sur la montagne du parc Delpha-Sauvé, un canon à neige de la firme «Sno Innovation» propulse de la poudre blanche depuis mercredi. Un autre appareil est cependant défectueux, ce qui a fait en sorte de repousser l'ouverture des couloirs de glisse au mercredi 27 janvier.

Il faut laisser reposer la neige de 24 à 40 heures une fois qu'elle a été soufflée et de plus, le véhicule de damage utilisé pour tracer les couloirs de glisse est hors route. «La dameuse sur chenilles n'est pas disponible avant lundi. Les glisseurs devraient en principe faire leurs premières descentes en milieu de semaine», a signifié Claudia Meloche, du Service récréatif et communautaire de la Ville.

L'aménagement de la zone de glisse sera complété en milieu de semaine et les utilisateurs pourront faire leurs premières descentes.

©(Photo: TC Média - Pierre Langevin)

En manchette

L'hiver s'installe ... lentement

Pêche blanche et glissades d'ici une semaine

Denis Bourbonnais denis.bourbonnais@tc.tc Publié le 22 janvier 2016

L'enneigement de la montagne du parc Delpha-Sauvé avec les canons de la firme «Sno Innovation» a commencé mercredi.

©(Photo: TC Média - Pierre Langevin)


L'hiver se pointe lentement et sûrement mais il faudra patienter encore une semaine avant de profiter de toutes les activités extérieures à Salaberry-de-Valleyfield.

Il faut laisser reposer la neige qui a été soufflée de 24 à 40 heures avant de damer la montagne. Ça donne comme le crémage sur un gâteau.

Claudia Meloche, du Service récréatif et communautaire de la Ville

C'est avec plusieurs semaines de retard que les fervents de la pêche blanche devraient pouvoir tendre la ligne et ce, possiblement aux alentours du 27 janvier. Il s'agirait de l'ouverture la plus tardive du Village des pêcheurs depuis belle lurette.

La pêche blanche devait  se mettre en branle ce week-end  et mercredi, on prévoyait que les premières cabanes allaient trouver pignon sur glace au cours de la journée de dimanche. Toutefois, il a été décidé finalement d'attendre quelques jours supplémentaires avant d'ouvrir l'entrée de la rue Santoire.

Selon le président du Village des pêcheurs, Alain Séguin, la surface glacée aurait une épaisseur suffisante pour supporter le poids des cabanes sur le site même dans les prochains jours, sauf que ce n'est pas le cas à différents endroits sur la baie.

«La glace a plus de 10 pouces au Village et avec les froids anticipés de -20 degrés dans les prochaines nuits, ça regarde très bien. Il y a peu de neige sur la baie et la couche de glace gèle plus rapidement. La glace épaissit de ½ à ¾ de pouce par jour avec de tels froids», de souligner le président du Village des pêcheurs.

«Il reste qu'à certaines place sur la baie, la glace n'a que 5 à 6 pouces. Il faut s'assurer que la baie soit sécuritaire avant d'ouvrir», a spécifié M. Séguin, jeudi en fin d'après-midi.

Les patineurs ont été un peu plus choyés et l'anneau de glace du parc Salaberry est praticable depuis plus d'une semaine. «Durant la journée de samedi (16 janvier) seulement, quelque 920 patineurs se sont présentés au parc Salaberry», estime Claudia Meloche, du Service récréatif et communautaire de la Ville.

Parmi les 14 patinoires entretenues par les employés municipaux, 11 pouvaient accueillir les hockeyeurs et patineurs jeudi. Les bénévoles sont à pied-d'œuvre aux patinoires des parcs Horace-Viau et des Eperviers, qui offrent des conditions acceptables.

Quant aux glissades qui doivent être aménagées sur la montagne du parc Delpha-Sauvé, un canon à neige de la firme «Sno Innovation» propulse de la poudre blanche depuis mercredi. Un autre appareil est cependant défectueux, ce qui a fait en sorte de repousser l'ouverture des couloirs de glisse au mercredi 27 janvier.

Il faut laisser reposer la neige de 24 à 40 heures une fois qu'elle a été soufflée et de plus, le véhicule de damage utilisé pour tracer les couloirs de glisse est hors route. «La dameuse sur chenilles n'est pas disponible avant lundi. Les glisseurs devraient en principe faire leurs premières descentes en milieu de semaine», a signifié Claudia Meloche, du Service récréatif et communautaire de la Ville.

L'aménagement de la zone de glisse sera complété en milieu de semaine et les utilisateurs pourront faire leurs premières descentes.

©(Photo: TC Média - Pierre Langevin)