Une navette à faire découvrir

Sur l’eau à partir d'aujourd'hui

Eric Tremblay eric.tremblay.a@tc.tc Publié le 19 juin 2015

Le Navark Suroît transporte les passagers entre Valleyfield, Saint-Stanislas-de-Kostka et les Coteaux depuis le 19 juin. Le défi cette année est d’ancrée les excursions et les croisières afin d’augmenter les retombées économiques dans la région.

©(Photo TC Média - Pierre Langevin)

La navette fluviale a repris les flots le 19 juin. Une façon de lier les pistes cyclables du territoire et de faire des croisières dans la région. Malgré quelque 700 passagers l’an dernier, le Navark Suroît cherche toujours à se faire connaître.

Un forfait vélo avec l’Hôtel Plaza Valleyfield, destination Baie des Brises et le retour d’ententes avec des commerçants de Valleyfield, et Les Coteaux font partie des projets annoncés jeudi pour mousser la navette fluviale.

«On veut augmenter les retombées dans les commerces. Plusieurs nous ont signalé ne pas être au courant qu’il existait une navette fluviale dans la région», a convenu Marianne Sigouin-Lebel, conseillère en développement touristique et commercial au CLD de Vaudreuil-Soulanges.

Pour elle, il n’y a pas lieu de s’inquiéter et a même utilisé le mot normal pour commenter la situation. «Certaines personnes perdent le fil. C’est notre rôle d’impliquer les commerçants afin de partir un effet d’entraînement. »

Marie-Claude côté, conseillère au développement à Valleyfield a indiqué qu’on revoyait la stratégie et qu’il s’agissait du rôle des divers intervenants d’en parler dans leur milieu.

Des quelque 700 personnes qui ont utilisé le bateau-mouche pour relier Valleyfield, les Coteaux et Saint-Stanislas-de-Kostka l’an dernier, on note une bonne proportion d’excursionnistes en provenance de l’extérieur de la région.

Justement, Mme Côté a signalé qu’on aimerait faire prolonger la durée des séjours ou s’assurer qu’ils répètent leur visite du Suroît plus d’une fois durant l’été.

La navette fluviale est en opération les vendredi, samedi et dimanche ainsi que les jours fériés. Chaque traverse est d’une durée de près de 45 minutes.

Retour des croisières endimanchées

Pour une deuxième année, les croisières endimanchées, des excursions guidées du lac Saint-François, sont de retour. L’an dernier, le taux d’occupation de 80 % a été qualifié de véritable succès pour ces balades sur l’eau qui proposent des interprétations historiques.

Une dizaine de croisière ont également permis à des gens de l’extérieur de découvrir la région et le croisiériste a affirmé avoir l’intention de développer ce volet avec certains commerces.

Quant à l’Expérience Baie des Brises, elle permettra aux cyclistes, patineurs et marcheurs, avec une navette terrestre, de rejoindre la plage municipale. On proposera des activités complémentaires pour ce projet pilote qui aura lieu les dimanches entre le 26 juillet et le 16 août.

La navette fluviale en est à sa deuxième année d’une entente de trois ans à laquelle de nombreux partenaires ont contribué.

Une navette à faire découvrir

Sur l’eau à partir d'aujourd'hui

Eric Tremblay eric.tremblay.a@tc.tc Publié le 19 juin 2015

Le Navark Suroît transporte les passagers entre Valleyfield, Saint-Stanislas-de-Kostka et les Coteaux depuis le 19 juin. Le défi cette année est d’ancrée les excursions et les croisières afin d’augmenter les retombées économiques dans la région.

©(Photo TC Média - Pierre Langevin)


La navette fluviale a repris les flots le 19 juin. Une façon de lier les pistes cyclables du territoire et de faire des croisières dans la région. Malgré quelque 700 passagers l’an dernier, le Navark Suroît cherche toujours à se faire connaître.

Un forfait vélo avec l’Hôtel Plaza Valleyfield, destination Baie des Brises et le retour d’ententes avec des commerçants de Valleyfield, et Les Coteaux font partie des projets annoncés jeudi pour mousser la navette fluviale.

«On veut augmenter les retombées dans les commerces. Plusieurs nous ont signalé ne pas être au courant qu’il existait une navette fluviale dans la région», a convenu Marianne Sigouin-Lebel, conseillère en développement touristique et commercial au CLD de Vaudreuil-Soulanges.

Pour elle, il n’y a pas lieu de s’inquiéter et a même utilisé le mot normal pour commenter la situation. «Certaines personnes perdent le fil. C’est notre rôle d’impliquer les commerçants afin de partir un effet d’entraînement. »

Marie-Claude côté, conseillère au développement à Valleyfield a indiqué qu’on revoyait la stratégie et qu’il s’agissait du rôle des divers intervenants d’en parler dans leur milieu.

Des quelque 700 personnes qui ont utilisé le bateau-mouche pour relier Valleyfield, les Coteaux et Saint-Stanislas-de-Kostka l’an dernier, on note une bonne proportion d’excursionnistes en provenance de l’extérieur de la région.

Justement, Mme Côté a signalé qu’on aimerait faire prolonger la durée des séjours ou s’assurer qu’ils répètent leur visite du Suroît plus d’une fois durant l’été.

La navette fluviale est en opération les vendredi, samedi et dimanche ainsi que les jours fériés. Chaque traverse est d’une durée de près de 45 minutes.

Retour des croisières endimanchées

Pour une deuxième année, les croisières endimanchées, des excursions guidées du lac Saint-François, sont de retour. L’an dernier, le taux d’occupation de 80 % a été qualifié de véritable succès pour ces balades sur l’eau qui proposent des interprétations historiques.

Une dizaine de croisière ont également permis à des gens de l’extérieur de découvrir la région et le croisiériste a affirmé avoir l’intention de développer ce volet avec certains commerces.

Quant à l’Expérience Baie des Brises, elle permettra aux cyclistes, patineurs et marcheurs, avec une navette terrestre, de rejoindre la plage municipale. On proposera des activités complémentaires pour ce projet pilote qui aura lieu les dimanches entre le 26 juillet et le 16 août.

La navette fluviale en est à sa deuxième année d’une entente de trois ans à laquelle de nombreux partenaires ont contribué.