La vitesse a ses limites

Steve Sauvé steve.sauve@tc.tc Publié le 8 mai 2015

Les policiers seront très présents sur les routes du 11 au 17 mai afin de sensibiliser les gens aux excès de vitesse.

©TC Media archive

Du 11 au 17 mai prochain, les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) ainsi que ceux de l’ensemble des services de police de la province interviendront de façon accrue et signifieront des constats d’infraction aux usagers de la route qui commettent des excès de vitesse.

Cette opération nationale est déployée à l’initiative d’un partenariat formé par l’Association des directeurs de police du Québec, la Sûreté du Québec, le Service de police de la Ville de Montréal et la SAAQ.

Dans un communiqué à l’attention des médias, la SQ informe que 625 000 contrevenants ont été reconnus coupables d’un excès de vitesse au Québec en 2014, ce qui représente près de 2 000 constats d’infraction par jour. De plus, le corps policier fait savoir que la vitesse est la première cause de collisions mortelles au Québec.

«Plus la vitesse augmente, plus le champ de vision du conducteur rétrécit. Les risques de percuter des objets ou des piétons sont donc plus élevés, en plus d’accroître le risque de commettre d’autres infractions au Code de la sécurité routière», peut-on lire.

Afin d’imager la situation, il est prouvé qu’un conducteur aura un champ de vision complet à une vitesse de 40 km/h, tandis qu’à 100 km/h, celui-ci sera diminué de plus de la moitié, à 45 %.

En manchette

À deux, c'est mieux!

Les séries de la Coupe Stanley, dans le passé, nous ont amené quelques héros masqués qui ont marqué l'histoire.

Un logiciel de gestion adapté aux besoins des PME

Deux entreprises de la région, Plombco et Vergers Leahy ont pris en main leurs destinées en créant un logiciel de gestion informatique capable de s'adapter facilement aux besoins de leur processus d'affaires.

La vitesse a ses limites

Steve Sauvé steve.sauve@tc.tc Publié le 8 mai 2015

Les policiers seront très présents sur les routes du 11 au 17 mai afin de sensibiliser les gens aux excès de vitesse.

©TC Media archive


Du 11 au 17 mai prochain, les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) ainsi que ceux de l’ensemble des services de police de la province interviendront de façon accrue et signifieront des constats d’infraction aux usagers de la route qui commettent des excès de vitesse.

Cette opération nationale est déployée à l’initiative d’un partenariat formé par l’Association des directeurs de police du Québec, la Sûreté du Québec, le Service de police de la Ville de Montréal et la SAAQ.

Dans un communiqué à l’attention des médias, la SQ informe que 625 000 contrevenants ont été reconnus coupables d’un excès de vitesse au Québec en 2014, ce qui représente près de 2 000 constats d’infraction par jour. De plus, le corps policier fait savoir que la vitesse est la première cause de collisions mortelles au Québec.

«Plus la vitesse augmente, plus le champ de vision du conducteur rétrécit. Les risques de percuter des objets ou des piétons sont donc plus élevés, en plus d’accroître le risque de commettre d’autres infractions au Code de la sécurité routière», peut-on lire.

Afin d’imager la situation, il est prouvé qu’un conducteur aura un champ de vision complet à une vitesse de 40 km/h, tandis qu’à 100 km/h, celui-ci sera diminué de plus de la moitié, à 45 %.