Dissolution officielle de Tourisme Suroît

La fin d'une époque

Daniel Grenier daniel.grenier@tc.tc Publié le 1 novembre 2015

Le président de Tourisme Suroît et maire de Pincourt, Yvan Cardinal, souhaite bonne chance à la directrice générale de l'organisme, Marie-Jacinthe Roberge, dont le mandat se terminera officiellement le 31 décembre prochain.

©(Photo TC Média – Daniel Grenier)

L'organisme de promotion touristique régionale, Tourisme Suroît, est officiellement dissout depuis jeudi dernier, à la suite d'une assemblée générale spéciale tenue à l'Hôtel Plaza Valleyfield.

Tourisme Suroît a été un catalyseur incontournable pour le domaine touristique régional.

Yvan Cardinal

Une vingtaine de membres ont assisté à cette séance qui s'est conclue par un cocktail d'adieu où on retrouvait des membres du personnel qui ont œuvré pour l'organisme au fil des 21 années d'existence.

Cette décision découle du désistement en juin dernier de la MRC de Vaudreuil-Soulanges de participer au financement de Tourisme Suroît pour l'année 2016. Puis, les MRC de Beauharnois-Salaberry et du Haut-Saint-Laurent se sont également retirées du financement de l'organisme, en septembre et octobre respectivement.

Le président de Tourisme Suroît et maire de Pincourt, Yvan Cardinal, a déploré la triste fin de l'organisation mais il se dit tout de même optimiste face à l'avenir. «Tourisme Suroît a été un catalyseur incontournable pour le domaine touristique régional», a-t-il souligné.

M. Cardinal a tenu à remercier tous les membres pour la progression du tourisme dans la région du Suroît depuis 1994.

Lors de cette assemblée spéciale, les membres ont résolu de créer un comité de dissolution composé de cinq personnes, dont le président Yvan Cardinal, René Monette, de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield (trésorier de Tourisme Suroît) et trois représentantes des CLD régionaux, soit Angélique L'Écuyer (Beauharnois-Salaberry), Marianne Sigouin-Lebel (Vaudreuil-Soulanges) ainsi que Florence Bérard (Haut-Saint-Laurent).

De plus, les membres ont décidé par voie de résolution de rembourser les entreprises qui ont acheté de la publicité pour l'année 2016-2017 dans le Magazine touristique du Suroît 2015-2017.

Décision crève-cœur

Il va sans dire que la directrice générale de Tourisme Suroît, Marie-Jacinthe Roberge, est déçue de la tournure des événements. «Ça fait mal au cœur pour l'industrie touristique régionale. C'est une décision crève-cœur avec tout le travail qui a été fait au cours des dernières années. Le défi va être de maintenir des services et d'optimiser les ressources. Ça va demander de la vigilance», soutient Marie-Jacinthe Roberge.

Rappelons que ce sont les trois CLD du territoire qui assumeront le mandat du tourisme à partir du 1er janvier 2016.

Pour le moment, seulement trois personnes demeurent en poste dans les locaux de Tourisme Suroît. Maude Leduc et Lucie Chabot ouvreront jusqu'au 30 novembre et la directrice générale terminera son mandat le 31 décembre.

Marie-Jacinthe Roberge a été la 5e et dernière personne à diriger Tourisme Suroît. Parmi les autres directeurs généraux qui ont été à la tête de l'organisme, on remarque Marie-Claude Cardin, Éric Verreault, Denis Brochu et Manon Patenaude.

 

En manchette

Salle comble pour le gala Jeunesse Rurale

C'était salle comble le 19 mai dernier au centre culturel Barberivain de Sainte-Barbe, à l'occasion du gala Jeunesse rurale, qui visait à reconnaître l'implication exceptionnelle de jeunes âgés de 6 à 24 ans dans 5 catégories: bénévolat-implication citoyenne, persévérance scolaire, saines habitudes de vie, action culturelle et environnement.

Dissolution officielle de Tourisme Suroît

La fin d'une époque

Daniel Grenier daniel.grenier@tc.tc Publié le 1 novembre 2015

Le président de Tourisme Suroît et maire de Pincourt, Yvan Cardinal, souhaite bonne chance à la directrice générale de l'organisme, Marie-Jacinthe Roberge, dont le mandat se terminera officiellement le 31 décembre prochain.

©(Photo TC Média – Daniel Grenier)


L'organisme de promotion touristique régionale, Tourisme Suroît, est officiellement dissout depuis jeudi dernier, à la suite d'une assemblée générale spéciale tenue à l'Hôtel Plaza Valleyfield.

Tourisme Suroît a été un catalyseur incontournable pour le domaine touristique régional.

Yvan Cardinal

Une vingtaine de membres ont assisté à cette séance qui s'est conclue par un cocktail d'adieu où on retrouvait des membres du personnel qui ont œuvré pour l'organisme au fil des 21 années d'existence.

Cette décision découle du désistement en juin dernier de la MRC de Vaudreuil-Soulanges de participer au financement de Tourisme Suroît pour l'année 2016. Puis, les MRC de Beauharnois-Salaberry et du Haut-Saint-Laurent se sont également retirées du financement de l'organisme, en septembre et octobre respectivement.

Le président de Tourisme Suroît et maire de Pincourt, Yvan Cardinal, a déploré la triste fin de l'organisation mais il se dit tout de même optimiste face à l'avenir. «Tourisme Suroît a été un catalyseur incontournable pour le domaine touristique régional», a-t-il souligné.

M. Cardinal a tenu à remercier tous les membres pour la progression du tourisme dans la région du Suroît depuis 1994.

Lors de cette assemblée spéciale, les membres ont résolu de créer un comité de dissolution composé de cinq personnes, dont le président Yvan Cardinal, René Monette, de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield (trésorier de Tourisme Suroît) et trois représentantes des CLD régionaux, soit Angélique L'Écuyer (Beauharnois-Salaberry), Marianne Sigouin-Lebel (Vaudreuil-Soulanges) ainsi que Florence Bérard (Haut-Saint-Laurent).

De plus, les membres ont décidé par voie de résolution de rembourser les entreprises qui ont acheté de la publicité pour l'année 2016-2017 dans le Magazine touristique du Suroît 2015-2017.

Décision crève-cœur

Il va sans dire que la directrice générale de Tourisme Suroît, Marie-Jacinthe Roberge, est déçue de la tournure des événements. «Ça fait mal au cœur pour l'industrie touristique régionale. C'est une décision crève-cœur avec tout le travail qui a été fait au cours des dernières années. Le défi va être de maintenir des services et d'optimiser les ressources. Ça va demander de la vigilance», soutient Marie-Jacinthe Roberge.

Rappelons que ce sont les trois CLD du territoire qui assumeront le mandat du tourisme à partir du 1er janvier 2016.

Pour le moment, seulement trois personnes demeurent en poste dans les locaux de Tourisme Suroît. Maude Leduc et Lucie Chabot ouvreront jusqu'au 30 novembre et la directrice générale terminera son mandat le 31 décembre.

Marie-Jacinthe Roberge a été la 5e et dernière personne à diriger Tourisme Suroît. Parmi les autres directeurs généraux qui ont été à la tête de l'organisme, on remarque Marie-Claude Cardin, Éric Verreault, Denis Brochu et Manon Patenaude.