Le CLD prend en main le développement touristique

Beauharnois-Salaberry

Daniel Grenier daniel.grenier@tc.tc Publié le 9 octobre 2015

Le conseil des maires de la MRC de Beauharnois-Salaberry a décidé que le CLD Beauharnois-Salaberry allait prendre la relève de Tourisme Suroît. La directrice générale du CLD, Joanne Brunet, le préfet Yves Daoust ainsi que le président du CLD et maire de Valleyfield, Denis Lapointe, veulent assurer la pérennité du développement touristique régional.

©(Photo TC Média – Archives Daniel Grenier)

Le Centre local de développement (CLD) Beauharnois-Salaberry prendra en main la promotion et le développement touristique sur son territoire, à l'instar de la région de Vaudreuil-Soulanges.

Il est apparu logique aux maires de notre MRC, de concentrer nos efforts sur notre propre région.

Denis Lapointe

C'est ce qui a été décidé par le conseil des maires de la MRC de Beauharnois-Salaberry après avoir évalué différents scénarios. La décision sera effective à compter du 1er janvier 2016.

Par cette décision, les élus ont voulu assurer la pérennité du développement touristique régional, de même qu'une certaine continuité.

Le président du CLD et maire de Salaberry-de-Valleyfield, Denis Lapointe, a mentionné qu'avec la fermeture inévitable de Tourisme Suroît, il était indéniable que le CLD rapatrie tout ce qui est relié à la promotion des attraits touristiques du territoire. Cela va de pair avec la campagne de notoriété «Ça vaut de l'or» mettant en vedette divers attraits de Beauharnois/Salaberry-de-Valleyfield.

«Dans un contexte de rationalisation budgétaire alors que les services publics municipaux de partout au Québec sont appelés à faire un effort supplémentaire pour assurer l'équilibre financier de l'État, il nous faut revoir l'ensemble des services offerts à nos populations et trouver des façons originales de faire plus avec moins. Le développement touristique local et régional n'échappe pas à cette nouvelle manière de faire», explique M. Lapointe.

«Avec le départ de la MRC de Vaudreuil-Soulanges de la structure suprarégionale de promotion touristique, il est apparu logique aux maires de notre MRC, de concentrer nos efforts sur notre propre région et d'associer notre approche de déploiement touristique aux efforts de reconnaissance de notre région», ajoute le maire campivallensien.

De son côté, la directrice du CLD Beauharnois-Salaberry, Joanne Brunet, affirme que son équipe travaille déjà à mettre en place des stratégies dans le but d'assurer une continuité dans les services touristiques pour l'an prochain.

Angélique L'Écuyer, commissaire au développement commercial et touristique au sein du CLD, prendra la relève et assurera la continuité des dossiers avec les différents intervenants tout en effectuant la transition entre Tourisme Suroît et le CLD.

En manchette

Une résidente d'Hinchinbrooke publie un premier roman

Une auteure de la région publie son premier roman ce jeudi 25 août. Résidente de Hinchinbrooke, Iris Delagrange a toujours écrit; en fait, elle écrivait son premier roman dès l'âge de 11 ans. Si ce premier essai n'avait pas été publié, son plus récent ouvrage intitulé «Dévissage» sera alors disponible en librairie.

Le CLD prend en main le développement touristique

Beauharnois-Salaberry

Daniel Grenier daniel.grenier@tc.tc Publié le 9 octobre 2015

Le conseil des maires de la MRC de Beauharnois-Salaberry a décidé que le CLD Beauharnois-Salaberry allait prendre la relève de Tourisme Suroît. La directrice générale du CLD, Joanne Brunet, le préfet Yves Daoust ainsi que le président du CLD et maire de Valleyfield, Denis Lapointe, veulent assurer la pérennité du développement touristique régional.

©(Photo TC Média – Archives Daniel Grenier)


Le Centre local de développement (CLD) Beauharnois-Salaberry prendra en main la promotion et le développement touristique sur son territoire, à l'instar de la région de Vaudreuil-Soulanges.

Il est apparu logique aux maires de notre MRC, de concentrer nos efforts sur notre propre région.

Denis Lapointe

C'est ce qui a été décidé par le conseil des maires de la MRC de Beauharnois-Salaberry après avoir évalué différents scénarios. La décision sera effective à compter du 1er janvier 2016.

Par cette décision, les élus ont voulu assurer la pérennité du développement touristique régional, de même qu'une certaine continuité.

Le président du CLD et maire de Salaberry-de-Valleyfield, Denis Lapointe, a mentionné qu'avec la fermeture inévitable de Tourisme Suroît, il était indéniable que le CLD rapatrie tout ce qui est relié à la promotion des attraits touristiques du territoire. Cela va de pair avec la campagne de notoriété «Ça vaut de l'or» mettant en vedette divers attraits de Beauharnois/Salaberry-de-Valleyfield.

«Dans un contexte de rationalisation budgétaire alors que les services publics municipaux de partout au Québec sont appelés à faire un effort supplémentaire pour assurer l'équilibre financier de l'État, il nous faut revoir l'ensemble des services offerts à nos populations et trouver des façons originales de faire plus avec moins. Le développement touristique local et régional n'échappe pas à cette nouvelle manière de faire», explique M. Lapointe.

«Avec le départ de la MRC de Vaudreuil-Soulanges de la structure suprarégionale de promotion touristique, il est apparu logique aux maires de notre MRC, de concentrer nos efforts sur notre propre région et d'associer notre approche de déploiement touristique aux efforts de reconnaissance de notre région», ajoute le maire campivallensien.

De son côté, la directrice du CLD Beauharnois-Salaberry, Joanne Brunet, affirme que son équipe travaille déjà à mettre en place des stratégies dans le but d'assurer une continuité dans les services touristiques pour l'an prochain.

Angélique L'Écuyer, commissaire au développement commercial et touristique au sein du CLD, prendra la relève et assurera la continuité des dossiers avec les différents intervenants tout en effectuant la transition entre Tourisme Suroît et le CLD.