Objectif de près d'un demi-million pour les plus démunis

Campagne de Centraide Sud-Ouest

Daniel Grenier daniel.grenier@tc.tc Publié le 5 octobre 2015

Steve Hickey, directeur général et Jocelyn Pilon, président de Centraide Sud-Ouest, ont procédé au lancement de la 33e campagne annuelle de souscription et souhaitent atteindre l'objectif fixé à 495 000 $.

©(Photo TC Média – Pierre Langevin)

L'arrivée des couleurs de l'automne marque le lancement de la traditionnelle campagne de souscription de Centraide Sud-Ouest et, cette année, l'objectif a été fixé à 495 000 $, soit 15 000 $ de moins que l'année précédente.

On sent les compressions budgétaires du gouvernement auprès des organismes. La pression de faire plus avec moins est omniprésente.

Steve Hickey

Les responsables de Centraide Sud-Ouest ont profité du lancement de mercredi dernier pour inaugurer leurs nouveaux locaux situés au Centre diocésain de Valleyfield.

Le thème retenu pour cette 33e campagne annuelle est «Nous, tous ici, nous changeons des vies pour la vie. Donnez.» La présidence de la collecte de fonds 2015 a été confiée à Nathalie Descôteaux, directrice régionale de TV Cogeco Valleyfield.

Steve Hickey, directeur général de Centraide Sud-Ouest, s'est dit confiant de pouvoir atteindre l'objectif. Selon lui, plusieurs raisons font en sorte que le montant à atteindre a été revu à la baisse, dont la période d'austérité qui se répercute un peu partout. L'année dernière, une somme s'élevant à plus de 510 000 $ avait été recueillie.

Néanmoins, la générosité des citoyens de la région permettra d’aider 41 organismes communautaires répartis sur les territoires de Beauharnois-Salaberry, Vaudreuil-Soulanges et du Haut-Saint-Laurent. Plus de 80 % des dons amassés proviennent du milieu des affaires, des syndicats, des campagnes dans les entreprises et du publipostage.

De plus, un récent tournoi de golf organisé par le Conseil régional de la FTQ du Suroît et ses membres a permis d'amasser un montant de 13 000 $ qui sera divisé entre Centraide Sud-Ouest et Centraide Richelieu-Yamaska.

Le chocolat à la rescousse

Une nouveauté s'ajoute cette année. Des tablettes de chocolat pourront être vendues en entreprises et les profits seront remis aux organismes via Centraide. Pour information, il suffit de communiquer avec les responsables de Centraide Sud-Ouest.

En cette période d'austérité, Steve Hickey déplore que plusieurs organismes de la région vivent des difficultés financières. «On sent les compressions budgétaires du gouvernement auprès des organismes. La pression de faire plus avec moins est omniprésente», a-t-il fait remarquer.

Les groupes communautaires financés par Centraide Sud-Ouest sont reliés principalement à la sécurité alimentaire, l'hébergement, les services aux aînés, les ressources en santé mentale, les adolescents, les familles, les services de la petite enfance, les services aux personnes handicapées physiques et intellectuelles, les comités logements et autres.

En 2014-2015, la Maison d'hébergement dépannage de Valleyfield a reçu la contribution la plus élevée avec une enveloppe budgétaire de 23 750 $. L'établissement offre un hébergement temporaire aux hommes et femmes en difficulté vivant une situation difficile.

Par ailleurs, trois personnes à la tête d'organismes communautaires ont effectué des témoignages. Johanne Leduc, directrice du Club La Joie de Vivre (9500 $), Nathalie Pitre, intervenante de rue pour Pacte de rue (8500 $) et Isabelle Corbeil, directrice de Répit Le Zéphyr (7000 $). Elles ont expliqué les différents services offerts par leur organisme et ont parlé de leur clientèle cible.

Objectif de près d'un demi-million pour les plus démunis

Campagne de Centraide Sud-Ouest

Daniel Grenier daniel.grenier@tc.tc Publié le 5 octobre 2015

Steve Hickey, directeur général et Jocelyn Pilon, président de Centraide Sud-Ouest, ont procédé au lancement de la 33e campagne annuelle de souscription et souhaitent atteindre l'objectif fixé à 495 000 $.

©(Photo TC Média – Pierre Langevin)


L'arrivée des couleurs de l'automne marque le lancement de la traditionnelle campagne de souscription de Centraide Sud-Ouest et, cette année, l'objectif a été fixé à 495 000 $, soit 15 000 $ de moins que l'année précédente.

On sent les compressions budgétaires du gouvernement auprès des organismes. La pression de faire plus avec moins est omniprésente.

Steve Hickey

Les responsables de Centraide Sud-Ouest ont profité du lancement de mercredi dernier pour inaugurer leurs nouveaux locaux situés au Centre diocésain de Valleyfield.

Le thème retenu pour cette 33e campagne annuelle est «Nous, tous ici, nous changeons des vies pour la vie. Donnez.» La présidence de la collecte de fonds 2015 a été confiée à Nathalie Descôteaux, directrice régionale de TV Cogeco Valleyfield.

Steve Hickey, directeur général de Centraide Sud-Ouest, s'est dit confiant de pouvoir atteindre l'objectif. Selon lui, plusieurs raisons font en sorte que le montant à atteindre a été revu à la baisse, dont la période d'austérité qui se répercute un peu partout. L'année dernière, une somme s'élevant à plus de 510 000 $ avait été recueillie.

Néanmoins, la générosité des citoyens de la région permettra d’aider 41 organismes communautaires répartis sur les territoires de Beauharnois-Salaberry, Vaudreuil-Soulanges et du Haut-Saint-Laurent. Plus de 80 % des dons amassés proviennent du milieu des affaires, des syndicats, des campagnes dans les entreprises et du publipostage.

De plus, un récent tournoi de golf organisé par le Conseil régional de la FTQ du Suroît et ses membres a permis d'amasser un montant de 13 000 $ qui sera divisé entre Centraide Sud-Ouest et Centraide Richelieu-Yamaska.

Le chocolat à la rescousse

Une nouveauté s'ajoute cette année. Des tablettes de chocolat pourront être vendues en entreprises et les profits seront remis aux organismes via Centraide. Pour information, il suffit de communiquer avec les responsables de Centraide Sud-Ouest.

En cette période d'austérité, Steve Hickey déplore que plusieurs organismes de la région vivent des difficultés financières. «On sent les compressions budgétaires du gouvernement auprès des organismes. La pression de faire plus avec moins est omniprésente», a-t-il fait remarquer.

Les groupes communautaires financés par Centraide Sud-Ouest sont reliés principalement à la sécurité alimentaire, l'hébergement, les services aux aînés, les ressources en santé mentale, les adolescents, les familles, les services de la petite enfance, les services aux personnes handicapées physiques et intellectuelles, les comités logements et autres.

En 2014-2015, la Maison d'hébergement dépannage de Valleyfield a reçu la contribution la plus élevée avec une enveloppe budgétaire de 23 750 $. L'établissement offre un hébergement temporaire aux hommes et femmes en difficulté vivant une situation difficile.

Par ailleurs, trois personnes à la tête d'organismes communautaires ont effectué des témoignages. Johanne Leduc, directrice du Club La Joie de Vivre (9500 $), Nathalie Pitre, intervenante de rue pour Pacte de rue (8500 $) et Isabelle Corbeil, directrice de Répit Le Zéphyr (7000 $). Elles ont expliqué les différents services offerts par leur organisme et ont parlé de leur clientèle cible.